A Vif

Publié le par Herodonte

Warner Bros. France

Synopsis : Erica Bain a trouvé dans les rues de New York son domaine d'élection. C'est là qu'au fil de ses longues marches, elle recueille les sons et les histoires vécues qui alimentent son émission radiophonique "Street Walk". Le soir, elle rejoint l'homme de sa vie, son fiancé David Kirmani. Mais, une nuit, le couple est sauvagement agressé aux abords de Central Park ; Erica, grièvement blessée, a en outre la douleur de perdre son compagnon.
Erica se remet lentement de ses blessures, mais non de la perte de David. Pire, la ville qu'elle aimait tant lui inspire désormais une profonde angoisse. Ses lieux les plus familiers, les plus accueillants, lui sont devenus aussi étranges qu'inquiétants.
Erica décide d'agir contre cette peur qui menace sa raison. Elle s'achète une arme...

Mon Avis :
Nous pouvons dire que c'est un film "d'actualité". L'insécurité. Aaaah quel sujet qui passionne bon nombres de politiciens et citoyens ! Revenons au film car il ne s'agit pas seulement d'insécurité.

A Vif est réalisé par Neil Jordan a qui l'on doit le très correcte Entretien avec un vampire. Dans ce film, il décide de parler de la perte d'un être cher dans un monde devenu ( ou qui l'est depuis toujours) violent sous le joug des armes à feu. Erica (Jodie Foster) perd donc son fiancé, devant ses yeux et impuissante. Tout cela annonce alors la chute d'Erica dans un sentiment oppressant d'insécurité, de malaise dans la société dans laquelle elle doit vivre.
Naveen Andrews et Jodie Foster. Warner Bros. France
D'ailleurs, ce sentiment que ressent l'héroïne est gâché par la réalisation et la narration. La réalisation, à ce moment là, va dans le superflue, l'inutile ou encore le mauvais goût. Par exemple, cette scène dans le couloir où le réalisateur se sent obligé de faire mettre la caméra de "travers"pour dire " regardez ! regardez ! C'est dur pour elle, sa vie bascule" et le passage obligé de la main sur la poignée... Cela aurait pu être plus fin. Cette sensation d'insécurité est également gâché par la narration comme je le dis plus haut. On a le droit à deux-trois scènes poussif et hop c'est tout ! On n'arrive pas à saisir tout le malaise d'Erica. Dommage.

C'est vraiment trop caricaturale, parfois. Le tunnel glauque, les hispaniques tatoués et bien méchant, des noirs hip-hop voleurs d'Ipods...
Jodie Foster. Warner Bros. France
Il y a eu un vrai travail sur les personnages et c'est ce qui sauve le film même si, parfois, on tombe dans la facilité avec quelques dialogues passe-partout. ( je pense à ceux-ci quand le policier parle avec son ex-femme" Une femme ne se suicide pas en se faisant un trou dans la tête ! - Elle vise où alors ? - Le coeur... Le coeur")
L'évolution du personnage d'Erica est assez bien faite et se fait de façon logique. La prestation de Jodie Foster apporte beaucoup de crédibilité à ce personnage. La vraie surprise du film réside dans la relation Erica-Mercer ( Terence howard) qui est assez intéressante. D'ailleurs, Terence Howard est vraiment bon dans ce film.

J'avais peur d'avoir une fin "basique" mais le réalisateur évite le piège et cela m'a plutôt surpris. Agréablement. Cependant, on évitera pas la musique " je veux soutirer des émotions". On ne peut pas tout avoir !

A Vif est donc un film très moyen mais qui est sauvé par le traitement des deux personnages principaux et par la composition des deux acteurs. Je met donc deux étoiles.
Jodie Foster. Warner Bros. France




Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article