Avatar

Publié le par Herodonte

Twentieth Century Fox France

Synopsis : Malgré sa paralysie, Jake Sully, un ancien marine immobilisé dans un fauteuil roulant, est resté un combattant au plus profond de son être. Il est recruté pour se rendre à des années-lumière de la Terre, sur Pandora, où de puissants groupes industriels exploitent un minerai rarissime destiné à résoudre la crise énergétique sur Terre. Parce que l'atmosphère de Pandora est toxique pour les humains, ceux-ci ont créé le Programme Avatar, qui permet à des " pilotes " humains de lier leur esprit à un avatar, un corps biologique commandé à distance, capable de survivre dans cette atmosphère létale. Ces avatars sont des hybrides créés génétiquement en croisant l'ADN humain avec celui des Na'vi, les autochtones de Pandora.
Sous sa forme d'avatar, Jake peut de nouveau marcher. On lui confie une mission d'infiltration auprès des Na'vi, devenus un obstacle trop conséquent à l'exploitation du précieux minerai. Mais tout va changer lorsque Neytiri, une très belle Na'vi, sauve la vie de Jake...

Mon Avis :

Ce dimanche matin, il m'est venu l'envie de voir Avatar au Publicis Cinéma. Film que j'avais déjà vu lors de sa sortie en salle en décembre. Avant de parler du film en lui-même, regardons quelques chiffres d'Avatar dans le Monde et en France.

Avatar est:

                - Le film le plus cher avec 460 millions de dollars environ, marketing compris.
               
                - Le premier film a dépassé la barre des deux millions de dollars de recettes.
               
                - 15 millions d'entrées environ en France.

                - 4 millions de dvd et 2,5 millions de blu-ray vendus en une semaine.


Malgré son budget colossale, vous pouvez voir que le film a bel et bien été rentabilisé... Au bout de 10 jours. Le prix d'une place 3D jouant énormément dans la balance mais laissons les chiffres à leurs places et revenons au film.

Tout a été dit sur le film mais je vais quand même essayer de donner mon avis.

Tout d'abord, il est important de préciser que mes visionnages ont été en 3D. Le film existant surtout pour mettre en avant une nouvelle technologie ou en tout cas une technologie que James Cameron a poussé encore plus loin en créant une caméra: Pace/Cameron Fusion. Je ne rentrerai pas dans les détails car je n'en suis tout simplement pas capable mais quelques recherches sur le net et vous trouverez votre bonheur.

Il faut avouer que l'histoire d'Avatar est assez simpliste dû surement aux producteurs qui voulaient un spectacle tout public pour cet énorme investissement car le script original avait filtré sur le net ( et toujours sur le net pour ceux qui veulent le lire)... Script que j'aurais préféré voir à l'écran. Beaucoup plus touffu. Comme on a pu l'entendre partout, Avatar ressemble beaucoup à Danse avec les loups de Kevin Costner ou encore tout simplement à Pocahontas. D'autres références peuvent être également cité mais ces deux là reviennent le plus souvent. Il est vrai qu'Avatar est l'histoire de Jake Sully, ancien marine, recouvrant " la vue" grâce à une indigène n'est pas des plus originale. On retrouve les passages obligés de ce genre d'histoire. La rencontre, l'incompréhension, apprentissage, complicité, amour, guerre. On y a droit et tout cela arrive sans surprise.
Les personnages sont également un peu caricaturaux. Les gentils scientifiques contre les méchants capitalistes qui a l'armée à sa botte. Il y a quelques nuances mais bon... Le colonel Quaritch est un de ces personnages archi-prévisible mais qui dispose de quelques bonnes tirades ( D'ailleurs, bonne grosse référence à Apocalypse Now que ce colonel Quaritch qui a quelques ressemblances avec le lieutenant-colonel Bill Kilgore) et de Stephen Lang qui apporte un réel charisme au personnage.

Stephen Lang. Twentieth Century Fox France

Cependant, la pilule passe plutôt facilement car c'est assez fascinant. La 3D est une des choses qui fait que le film est immersif mais c'est surtout la beauté visuelle du film qui entraine le spectateur. Ce foisonnement de couleurs. C'est vraiment agréable à voir surtout grâce à une faune et une flore en totale adéquation contrairement à une autre saga de science-fiction... Cependant, il faut savoir relativiser tout ça car même si c'est plutôt jolie à regarder, cela n'est pas non plus originale. C'est juste que James Cameron a su mettre en scène d'une façon plutôt bonne l'ensemble de ses idées.
Les effets spéciaux du film sont vraiment bluffant mais là je ne vous apprends rien. La performance capture est également parfaite. On voit bel et bien le jeux des acteurs sur les Navis même si parfois on a l'impression que James Cameron dit "Fais un beau sourire pour montrer que ma technique est parfaite !". C'est du beau travail.
Si visuellement, le film est une réussite. Il y a quelques défauts qui persistent pendant l'ensemble du film.

Twentieth Century Fox France

La vitesse de l'ensemble. Si le film dure 2h30, on imagine qu'il peut largement faire une heure de plus. On sent les coupes que Cameron a fait dans son film. Malheureusement, cela n'aide pas le film. On a l'impression que les scènes s'enchainent sans parfois une réelle explication. Cela nuit à la crédibilité de l'ensemble. On pense à l'intro sur Terre qui ne fait que quelques secondes alors que l'on aurait bien voulu voir cette Terre qui semble à l'agonie ou encore la chasse au Chasseur d'Ombre, Toruk Macto.
Malgré tout ça, James Cameron filme d'une très belle manière notamment lors des scènes d'actions. Pour une fois, les plans dure plus de deux secondes et l'ensemble en large pour mieux apprécier les batailles. Michael Bay a pris des notes, j'espère, en voyant le film surtout cette fameuse scène où le colonel s'échappe du vaisseau en flamme en mécha, saute, atterrit avec classe avec en arrière-plan le vaisseau qui s'écrase derrière lui. Magnifique !
Par contre gros point noir sur la musique du film. James Honer a fait beaucoup mieux dans le passé. On se mange la soupe habituelle un peu new-âge avec une voix à la Lisa Gerrard. Cela devient gonflant.

Twentieth Century Fox France

Si Avatar est loin d'être le film du siècle surtout au vu du reste de la filmograhie de James Cameron, il est reste vraiment un agréable moment. Ces défauts sont présent mais ils devraient disparaître avec la suite d'Avatar. Cette fable écologique est prenante mais son côté moralisateur est parfois pénible surtout dans sa vision de l'homme retournant à la nature. Ce qui est  en totale désaccord avec ce qui nous sommes puisque de tout temps, l'homme a toujours cherché à se soustraire de la nature, à la contrôler. Néanmoins, nous devons être conscient de ce que nous lui faisons et faire attention. Évidemment.

Sam Worthington. Twentieth Century Fox France


              


Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article