Au bout de la nuit

Publié le par Herodonte



Synopsis : Tom Ludlow est le meilleur détective de l'Ad Vice, unité spécialisée de la Police de Los Angeles. Son supérieur, le capitaine Wander, ferme les yeux sur ses procédés souvent "hors normes" et le protège lors de l'enquête interne menée par le capitaine Biggs.
Accusé à tort du meurtre d'un collègue, Ludlow doit lutter seul contre le système corrompu pour prouver son innocence.

Mon avis :

David Ayer, réalisateur de Bad Times avec Christian Bale, renoue avec l'univers de James Ellroy avec qui il avait co-scénarisé le film Dark Blue de  Ron Shelton. Si je fais une référence à Dark Blue, c'est surtout que ces deux films se ressemblent furieusement... Cependant, un des deux s'en sort mieux que l'autre.


Au bout de la nuit ( Street Kings) est l'histoire d'un flic ( Keanu reeves alias Tom Ludlow) efficace aux méthodes douteuses qui est sur le point de se faire balancer par son ancien coéquipier. Évidemment, son coéquipier meurt et tout les regards se posent sur Tom Ludlow. Le service interne s'en mêle, certains de ses collègues essaient de l'aider... C'est le bordel pour éclaircir tout ça.
Et malheureusement, tout ça n'a absolument rien de surprenant. Tout est trop limpide.  On devine la fin assez vite, les personnages sont peu travaillés ou alors assez caricaturaux. Tom Ludlow est alcoolique et en plus il a perdu sa femme, ce qui explique son envie de descendre dans les coins les plus pourries de Los Angeles à la tombée de la nuit... C'est très gros, on grossit bien les traits et ça donne un ensemble "clichesque", très fade. On se fiche complétement de tout les personnages. Ellroy s'est pas fatigué.
De plus, si vous connaissez un peu Ellroy ou que vous avez tout simplement vu Dark Blue, vous savez exactement tout les rouages du scénario. De ce point de vue là, c'est désolant.

Le film réunit un casting principalement venut des séries comme Hugh Laurie ( Dr. House), John Corbett ( Sex and the City), Jay Mohr ( Unmarried Gary) et quelques stars du grand écran comme Keanu reeves, Forest Whitaker et Chris Evans. A l'exception de Chris Evan, tout ce petit monde cabotine à mort donnant des interprétations tout aussi "clichesque" que leurs personnages... Keanu Reeves n'est pas crédible une seconde dans son rôle de policier décadent. Forest Whitaker est pitoyable alors qu'il nous avait habitué à tellement mieux.

David Ayer est peut être celui qui s'en sort le plus malgré le matériau qu'on lui donne. Il signe ici un film honnête, par moment tape à l'œil ( la scène de fin en est l'exemple) mais qui se perd pas trop. Il y a de l'application même si il rate tout le côté tension, stressant, oppressant du film. On ne sent jamais les réelles menaces qui pèsent sur le personnage principale contrairement à Dark Blue où la tension était beaucoup plus palpable, où l'ambiance générale était beaucoup plus travaillée. Par contre, les scènes d'actions sont vraiment correctes et sont lisibles. Il ne s'est pas perdu dans cette mode d'un montage ultra-cut.

Au bout de la nuit est un film médiocre surtout à cause d'un scénario qui se révèle sans surprise, redondant si on connait James Ellroy. Les acteurs ne sauvent pas le film malgré une application du réalisateur qui se sent à l'écran. Regardez plutôt Dark Blue avec l'excellent Kurt Russel qui en impose beaucoup plus que Keanu Reeves...

Chris Evans, The Game et Keanu Reeves. Twentieth Century Fox France


Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article