Carnage

Publié le par Hérodonte

Carnage-Affiche-française

Mon avis
:

Polanski est de retour avec Carnage, inspiré de la pièce de théâtre de Yasmina Reza. L'histoire est simple. Après une violente bagarre entre deux enfants, les parents décident de se rencontrer pour discuter des actes de leurs chérubins. Évidemment, cela dégénère au fur et à mesure de l'entretien...

   Je ne suis pas un grand fan du réalisateur franco-polonais et cela tombe bien car Carnage ressemble assez peu au reste de sa filmographie. Certes, on retrouve le huis-clos (l'appartement) cher à son cœur mais c'est à peu près tout. Le cinéaste s'efface derrière le script retravaillé pour le cinéma par Yasmine Reza en personne. Que reste-t'-il alors ? Au fond, pas grand-chose.
Dans cet appartement, le vernis de la civilisation va s'effriter. Le conflit innocent des enfants est oublié pour laisser place à une guerre des paroles, phrases, mots pour déstabiliser l'autre. Le programme est alors réjouissant. On se moque des convictions politiques de la gaucho-moraliste (Jodie Foster), des faux-semblants de la bourgeoise coincée (Kate Winslet), de la naïveté du mari conciliant (John C. Reilly ) et de la virilité d'un cynique qui s'assume (Christopher Waltz).

   On assiste alors dans ce théâtre filmé à des joutes verbales, d'idées distrayantes mais assez vaines. L'ensemble est très artificiel comme le jeu des acteurs (sauf pour Kate Winslet) ou encore la façon dont les personnages se retrouvent sans cesse à la sortie de l’appartement pour finalement y rester par une pirouette scénaristique.
L'originalité n'est pas non plus de mise. On a le droit à la solidarité masculine face aux femmes hystériques, aux moqueries sur une bourgeoisie qui se plaint de la misère dans le monde sans rien faire. C'est efficace mais cela apparaît comme très daté, déjà-vu des milliers de fois.
Cependant, la mise en scène de Roman Polanski est excellente. Elle capture parfaitement la montée de cette violence refoulée. Elle joue avec aisance de l'espace qu'on lui donne mais c'est à peu près tout.Ce n'est pas transcendant ni même géniale. C'est honnête.

Une oeuvre mineure (tout comme cette critique) mais pas déplaisante.

http://images.allocine.fr/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/85/59/20/19854160.jpg

3 e¦ütoiles

Roman Polanski par Hérodonte : Chinatown, Le Pianiste, Le bal des vampires

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

selenie 23/12/2011 18:42

Une petite déception au vu du potentiel et du casting. Les va et viens incessants sur le palier suivi d'une hystérie mal contrôlé finit par agacer. Saluons les acteurs vraiment superbes et
l'intelligence du propos. 2/4