Sex Friends

Publié le par Herodonte



Synopsis : Entre "Sex Friends", il faut respecter quelques règles de base :
Ne jamais s’offrir de cadeaux.
Ne pas dîner en tête à tête.
Accepter la concurrence.
Oublier le mot "chéri(e)".
Toujours partir avant le petit-déjeuner.
Et surtout, ne jamais tomber amoureux !
Est-ce bien clair pour Emma et Adam ?

Mon avis :

Ah ! Cette comédie fut un piège pour moi. Je pensais qu'on devait parler de sexe entre amis et finalement, le film s'en moque totalement. J'espérais voir quelque chose de vaguement originale sur ce sujet dont on parle peu au cinéma mais que tout le monde connaît dans la vie. Qui n'a jamais connu ce genre de relation me lance la première pierre ! Enfin bref, revenons sur un film qui ne le mérite pas malgré la présence de Ivan Reitman ( Ghostbusters) à la réalisation.

   Les comédies sortant de l'usine d'Hollywood ont tous en commun ( entre autres) de vouloir être le reflet de notre société, de notre époque. Une époque romancé mais cela reste quand même notre réalité. Et Sex Friends ne déroge pas à la règle. Si le film ne vaut pas pour sa réalisation, son histoire ou ses acteurs, il est intéressant de le remettre dans le contexte. Et je dois dire que c'est le seul intérêt que j'ai trouvé au film.
Aujourd'hui, encore plus qu'avant, Hollywood nous vend comme façon de vivre les frasques d'une nuit. Love and Other Drugs, Sex Friends et bientôt Friends with Benefits ( même pitch que Sex Friends...) avec Mila Kunis et Justin Timberlake. Et ces comédies jouent sur l'inversion des rôles et surtout sur la féminisation de notre société comme certains aiment l'appeler. En effet, ce n'est plus l'homme qui est l'être insensible et qui ne veut pas s'engager mais maintenant c'est la femme. L'homme ayant repris le rôle dont la femme disposait dans les comédies romantiques, généralement, depuis des décennies. Celui de l'être irrationnel, qui n'écoute que ses sentiments, qui se met à déballer sa vie et qui le lendemain matin d'une partie de jambe en l'air se pose trois milles questions.
Dans Sex Friends, c'est le cas. Natalie Portman joue le rôle d'Emma. Une fille qui ne veut pas s'engager, qui ne veut pas être amoureuse pour pouvoir suivre sa carrière tranquillement, avoir la paix et surtout s'envoyer en l'air sans remords. Ashton Kutcher joue celui d'Adam, un type un peu perdu émotionnellement,qui a du mal avec les femmes ( très crédible...) et qui est assistant d'une série ressemblant étrangement à Glee. Le problème de ces comédies dont fait partie Sex Friends est que l'inversement de ces rôles doit apporter un vent de fraîcheur sur la comédie romantique américaine. Cela doit apporter des situations intéressantes, des gags nouveaux etc etc. Malheureusement, cela n'apporte absolument rien. Ce changement n'a qu'un effet "visuel". C'est la femme ( Emma) qui joue la célibataire endurcie et l'homme (Adam) le transi-amoureux qui envie de se caser à la moindre occasion. C'est très décevant mais en même temps, attendre une petite évolution dans un film aussi banal...

Ashton Kutcher & Natalie Portman. Paramount Pictures France

   Même si cette comédie romantique est très contemporaine, la machine hollywoodienne reprend toujours le dessus.
Le titre est Sex Friends. Et c'est surement la partie la plus "sex" du film. Comment peut-on croire à une histoire  torride entre les deux personnages avec une mise en scène aussi pudique. Je ne suis pas un fervent partisan de la nudité mais elle devait s'imposer dans ce film. Voir Natalie Portman portant une grosse culotte noire ou encore un soutien-gorge laid pendant "l'acte sexuel" est un véritable tue l'amour et c'est assez irréaliste. Je vous passe le fameux coup du drap, évidemment. Au moins, Love and Other Drugs était plus "crédible". Sex Friends est beaucoup trop aseptisé. Sex Friends est aseptisé mais il laisse surtout tomber son sujet au bout de quelques minutes pour revenir dans quelque chose de beaucoup plus confortable, quelque chose que nous avons vu des millions de fois.
La machine hollywoodienne reprend le dessus sur son époque puisque la fin est prévisible et surtout amené très mollement. Tellement prévisible ( le coup des deux personnages qui se font face dans une "confrontation" finale et qui se rapproche soudainement pour s'embrasser) que j'en ai pleuré de rire.

   Pour arrêter d'être une mauvaise langue, il faut que je sois franc. Cette comédie n'est pas franchement désagréable. Elle se laisse regarder gentiment avec quelques sourires et peu de rires. Et puis, il y a Kevin Kline. Un acteur que j'apprécie même si son rôle de père multi-divorcé est très très limité et peu drôle.
De plus, le comique réside beaucoup dans les actions des personnages qui sont en décalage avec leurs comportements. Emma qui fait la cinglé alors qu'elle est assez raide, stricte et peu emprunt à l'amusement. Adam qui essaye d'être un séducteur malgré ses lacunes dans le domaine... Ça ne vole pas bien haut. Même si ça fait mouche, parfois.

Pour résumé, je ne me comprends pas. J'attendais beaucoup trop de cette comédie. Ce n'est pas crédible ( sincèrement, personne ne pense que le Ashton a du mal avec les femmes malgré son côté mou du genou), ce n'est pas super drôle, c'est prévisible. Mais ce n'est pas non plus très désagréable. Un film à voir un après-midi de pluie quand on ne sait quoi faire.

Natalie Portman & Ashton Kutcher. Paramount Pictures France



Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

sextoys 13/08/2011 14:47

sextoysreally like this blog very cool.

How To Treat Bacterial Vaginosis 12/08/2011 14:41

Health CareLa vaginose bactérienne est une préoccupation commune pour beaucoup de femmes sont vaginales. Cependant, la plupart des femmes sont encore gênés de présenter aux médecins pour des examens médicaux appropriés et des tests pour la vaginose bactérienne. Il serait la cause de la conservation à long terme du caractère qui vient avec la condition. Il n'est pas recommandé si.