Gadjo Dilo

Publié le par Herodonte


Synopsis : A la mort de son père, Stéphane part en Roumanie à la recherche d'une chanteuse inconnue dont il ne connait que le nom gravé sur une cassette: Nora Luca. Cassette que son père ne cessait d'écouter les derniers jours de sa vie. Sa quête va le mener dans un village tzigane où il va se lier d'amitié avec Isodore, se faire accepter et découvrir une culture, une nouvelle famille et l'amour.

Mon Avis :
Comme le prouve le synopsis, c'est une intrigue banale de chez banale. Cependant, dans ce genre de film, le plus important c'est le charme. C'est de réussir à immerger le spectateur dans quelque chose de sympathique où on se sent bien. Le film de Tony Gatlif, dans l'ensemble, réussit plutôt bien son objectif.

Gadjo Dilo ( étranger fou) nous raconte l'histoire de Stéphane, français, partir en Roumanie trouver une chanteuse que son père n'arrêter pas d'écouter à l'orée de sa mort. Il décourve alors une autre culture... Que, finalement, on connait peu. Celles des tziganes.

On se laisse gentiment faire devant cette comédie même si on n'a droit aux clichés de ce type d'histoire. L'incompréhension pour venir ensuite dans la compréhension malgré les barrières de la langue. L'histoire d'amour entre l'étranger et la tzigane... On est en terrain archi-connu. Cependant, le charme tzigane opère avec sa musique, ses personnages et surtout ses coutumes. Les comédiens sont plutôt bon. Romain Duris est correcte même si je ne suis pas un grand fan de l'acteur. Rona Hartner est excellente dans son rôle de Tzigane espiègle... Le film parle aussi de la difficulté des tziganes à s'intégrer en Roumanie. Enfin bref, l'ensemble est séduisant et permet de passer un petit moment sympathique mais c'est loin d'être un grand film.



Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article