Good Morning England

Publié le par Herodonte

StudioCanal
Synopsis : Carl vient de se faire renvoyer du lycée, et sa mère a décidé qu'il irait réfléchir à son avenir auprès de son parrain, Quentin. Il se trouve que celui-ci est le patron de Radio Rock, une radio pirate qui émet depuis un bateau en mer du Nord peuplé d'un équipage éclectique de DJ's rock and roll.

Mon Avis :
Une comédie british comme on aime. Loufoque, colorisé et surtout sexe and Rock'n Roll !! On peut le dire de suite: tout les acteurs et les personnages qu'ils représentent sont excellent. On a le droit à Bill Nighy qui joue Quentin le patron de cette radio pirate rock. Philip Seymour Hoffman en Dj barbu surnommé "Le Comte" et aussi ( celui que j'ai préféré) le Docteur Dave joué ici par Nick Frost. Il y en a pleins d'autres tout aussi attachant.
Rhys Ifans. StudioCanal
L'histoire est celle de Carl qui est contraint d'arriver sur le bateau de son parrain. Une radio qui émet du Rock 54 heures par jour et qui réunit 25 millions d'auditeurs chaque jour. La moitié du pays... Cependant, le gouvernement ne voit pas d'un bon oeil les radios pirates qui représentent la contestation d'un une société peut-être trop rigide. D'ailleurs; entre les scènes sur le bateau et celles du personnage de Dormandy ( celui qui veut anéantir les radios et joué admirablement par Kenneth Brannagh), on remarque bien le contraste visuel. Les premiers sont colorisés, beau à regarder alors que les seconds sont un peu ternes, aseptisés.
Rhys Ifans et Bill Nighy. StudioCanal
La musique du film aide beaucoup à sa sympathie. Très pop-rock. On ne peut que apprécier. Cependant, on a parfois l'impression de faire face à des scènes qui n'ont pas forcément de lien et c'est un peu dommage de ressentir cette impression. Sans compter sur une fin un brin grandiloquente.

Un film sympathique qui se laisse très facilement regarder avec un certain plaisir.
Philip Seymour Hoffman, Nick Frost et Rhys Ifans. StudioCanal


Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article