Green Zone

Publié le par Herodonte

StudioCanal

Synopsis : Pendant l'occupation américaine de Bagdad en 2003, l'adjudant-chef Roy Miller et ses hommes ont pour mission de trouver des armes de destruction massive censées être stockées dans le désert irakien. Ballotés d'un site piégé à un autre, les militaires découvrent rapidement une importante machination qui modifie le but de leur mission. Pris en filature par des agents, Miller doit chercher des réponses qui pourront soit éradiquer un régime véreux soit intensifier une guerre dans une région instable. En peu de temps et dans cette zone explosive, il découvrira que la vérité est l'arme la plus insaisissable de toute.

Mon Avis :

Le réalisateur de Green Zone, Paul Greengrass, s'est fait remarquer avec son troisième film Bloody Sunday mais il est surtout connu pour Jason Bourne dont il a réalisé deux épisodes ( les deux derniers). Il est aussi connu pour avoir lancer à la mode les scènes d'actions  filmé de façon assez énergique où la caméra bouge tout le temps, où l'on ne comprend parfois absolument rien à ce qui se déroule sous nos yeux. Certains aiment, d'autres non. Je suis de la seconde catégorie.

Matt Damon et Paul Grengrass se retrouvent pour cette troisième collaboration. Et c'est un défi de taille que ce projet. Parler de la guerre en Irak sans tomber dans le n'importe quoi est difficile. Heureusement, ils y arrivent.
Nous assistons à un film solide scénaristiquement parlant malgré son air de déjà-vu avec cet ennemi qui vient de l'intérieur ( Ce qui est assez récurrent dans le cinéma de Grengrass) mais là où le film est malin, en tout cas bien plus que la majeure partie des films sur le sujet, est qu'il prend en compte la réalité géo-politique de l'Irak qui possède trois ethnies différentes qui veulent le pouvoir, les problèmes des civiles, les États-Unis essayant de garder la main mise sur le pays à travers un exilé irakien... De ce point de vue là, le film est vraiment intéressant. Les enjeux sont bien plus multiples et complexes qu'un simple jeu entre États-Unis/Irak. Et c'est pour cela qu'on évite les leçon de morales assez facile ou encore une vision simpliste de l'Histoire.

Si la fond est plutôt bon. Dans la forme,c'est déjà moins bien. Si le style caméra à l'épaule immerge le spectateur efficacement dans l'action, balles qui fusent de partout, explosions retentissantes où on se croit avec les soldats par moment, elle irrite car elle entrave parfois à la compréhension de l'action. Et c'est vraiment lourd. La caméra ne se pose jamais. Même dans des scènes tranquilles, elle est tremblotante comme si elle avait déjà hâte de vrombir dans des scènes rythmées.
Cependant, je dois avouer que la scène de course-poursuite à pied est plutôt prenante malgré ce style de mise en scène..
Une chose est également importante dans Green Zone qui aide le spectateur à y croire. C'est les militaires. Des connaissances que je possède dans le domaine c'est plutôt réaliste et c'est vraiment impressionnant de voir ça à l'écran.

Pour finir, j'aurais un dernier petit bémol: Jason Isaacs. On ne le voit pas assez malgré le charisme évident de l'acteur. C'est complétement subjectif mais j'assume.

Green Zone est un film qui évite certains pièges de son genre, assez intelligent, qui décrit les difficultés de cette partie du monde où les enjeux dépassent parfois les hommes qui font cette guerre. Le reproche est d'ordre surtout de la mise en scène qu'on aimerait voir plus calme, plus compréhensible, moins épileptique.

Jason Isaacs et Matt Damon. StudioCanal


Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article