Jeanne d'Arc

Publié le par Herodonte



Synopsis : L'épopée de Jeanne qui assista, petite fille, au pillage de son village Domremy par l'armée anglaise. On la suit de sa jeunesse pieuse où des voix l'engagent à délivrer la France de la domination anglaise à sa victoire à Orleans, jusqu'à son procès final et sa mort sur le bûcher, le 30 mai 1431. Elle avait dix-neuf ans.

Mon Avis :

Je pense qu'il n'est pas nécessaire de présenter Luc Besson, réalisateur du Dernier Combat, du Grand Bleu ou encore le cinquième élément ( que je trouve très très moyen). Il y a  aussi Subway ou encore Nikita. L'époque où le monsieur avait vraiment quelque chose à raxconter. Enfin bref, Luc Besson divise mais sa version de Jeanne d'Arc est intéréssante et après un Robin des Bois de Ridley Scott où les français étaient mal perçus, cela fait du bien de casser un peu de sucre sur nos amis les anglais.

Pour commencer, il faut regarder le casting de ce film. Des têtes connus comme John Malkovitch, Vincent Cassel, Dustin Hoffman et bien d'autres. Mais surtout, Milla Jovovich qui incarne la fameuse Jeanne d'Arc. Si dans l'ensemble, les acteurs se débrouillent plutôt correctement même si je pense que Monsieur Malkovitch a fait le minimum syndicale, Milla Jovovich passe pendant deux heures son temps entre correcte et très bas au niveau de l'interprétation. C'est vraiment ridicule parfois. Ce qui rajoute au film des passages qui ne l'aident vraiment pas.

Milla Jovovich. Gaumont

Cependant, tout n'est pas à jeter. La première demi-heure est vraiment prenante et le côté "crade" du film lui va comme un gant. Malheureusement, la photo du film n'est pas forcément sublime et c'est vraiment dommage surtout dans les moments de confrontations entre armées. Des combats où on se moque de stratégies. Ici, on fonce ! Mouais... Mal grès ça, il reste quelques passages sublimés par des choix judicieux dans la mise en scène.

Jeanne d'Arc est dans l'ensemble fidèle au personnage même si il y a de gros écarts avec la véritable histoire et l'Histoire tout court. C'est assez paradoxale ce que je dis, je dois l'avouer. Le mythe selon Besson est crédible mais n'allez surtout pas voir le film pour connaître le moindre détails historiques. D'ailleurs, on le voit bien avec les armures de certains personnages. C'est fantaisiste, parfois.
Le dernier quart-heure reprend du poil de la bête après un petit passage mou au milieu du film avec l'apparition de Dustin Hoffman qui relance un peu l'intérêt du film et offre une petite piste de réflexion sur les hommes et la religion. Vraiment petite... Très petite...
C'est Eric Serra comme toujours qui fait la musique des films de Besson. Une composition qui oscille entre le très moyen et le bon.

Un film pas mauvais même assez intéressant. Sauf que certains passages sont assez kitsch ou ringard au choix à cause de Milla Jovovich ou encore de certains dialogues.

Milla Jovovich. Gaumont


Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article