Memento

Publié le par Herodonte

Newmarket Capital Group

Synopsis : Leonard Shelby ne porte que des costumes de grands couturiers et ne se déplace qu'au volant de sa Jaguar. En revanche, il habite dans des motels miteux et règle ses notes avec d'épaisses liasses de billets.
Leonard n'a qu'une idée en tête : traquer l'homme qui a violé et assassiné sa femme afin de se venger. Sa recherche du meurtrier est rendue plus difficile par le fait qu'il souffre d'une forme rare et incurable d'amnésie. Bien qu'il puisse se souvenir de détails de son passé, il est incapable de savoir ce qu'il a fait dans le quart d'heure précédent, où il se trouve, où il va et pourquoi.
Pour ne jamais perdre son objectif de vue, il a structuré sa vie à l'aide de fiches, de notes, de photos, de tatouages sur le corps. C'est ce qui l'aide à garder contact avec sa mission, à retenir les informations et à garder une trace, une notion de l'espace et du temps.

Mon Avis :

Memento- qui signifie "souviens-toi"- est le deuxième film de Christopher Nolan. C'est après ce film que Nolan commencera à être connu dans le milieu. Les spectateurs et les critiques sont au rendez-vous. Le succès de Memento est-il mérité ? La réponse est oui.

Dans ce deuxième film, Christopher Nolan continue avec les thèmes que l'on pouvait apercevoir dans son précèdent film, Following. Sauf que dans Memento, il les pousse à un degrés bien supérieur et surtout plus intéressant. A travers le personnage de Leonard qui ne possède plus de mémoire immédiate ( Au bout de quelques minutes, il oublie ce qui s'est déroulé auparavant. Cependant, il garde chacun de ses souvenirs avant l'accident), Nolan poursuit sur cette quête identitaire du personnage principal. Cette thématique est au centre du film et n'est plus aussi flou que dans Following. Elle est évidente. D'ailleurs, Teddy- brillamment interprété par Joe Pantaliano- ne cesse de lui rappeler que, au fond, il ne sait plus qui il est.

"Teddy: You don't know who you are anymore.
Leonard Shelby: Of course I do. I'm Leonard Shelby. I'm from San Francisco.
Teddy: No, that's who you were. Maybe it's time you started investigating yourself."

Guy Pearce. UFD

D'ailleurs, le montage abonde dans l'état où se trouve Leonard. La recherche de signification à chaque moment. La principale originalité de Memento est sa narration qui ne suit pas l'ordre  chronologique. Elle est à l'envers, antéchronologique. La fin est le début. Ce procédé est loin d'être gadget puisque on se retrouve dans la même frustration que subit le personnage. On ne sait pas ce qui se passe, on essaye de comprendre ce qui se déroule devant nos yeux. Cependant, cela peut s'avérer assez répétitif au bout d'un moment. De plus, Memento dispose d'une double narration. Celle qui se déroule à l'envers et celle qui se passe dans le passé qui est facilement identifiable puisque toutes les scènes sont en noir et blanc. Elles finiront par se rejoindre dans un final qui ne vous laissera pas indiffèrent... Tout en restant compréhensible.

L'ensemble du film est au service de l'histoire. C'est efficace et touche à l'essentiel sans en faire des tonnes. Si Memento retient les esprits, c'est également dû au trio d'acteurs. Joe Pantoliano, Carrie-Anne Moss et Guy Pearce. Ils apportent à leurs personnages une certaine ambiguïté qui plonge un peu plus le spectateur dans le doute.

Une nouvelle fois avec le genre du thriller, Christopher Nolan arrive à chambouler les codes tout en gardant l'esprit. Mais- il y a un "mais"- lors d'un second visionnage, le film perd un peu de sa saveur à moins de l'avoir, entre-temps, oublier...

Guy Pearce. UFD

3 e¦ütoiles et demi



Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article