Minority Report

Publié le par Herodonte


Synopsis : A Washington, en 2054, la société du futur a éradiqué le meurtre en se dotant du système de prévention / détection / répression le plus sophistiqué du monde. Dissimulés au coeur du Ministère de la Justice, trois extra-lucides captent les signes précurseurs des violences homicides et en adressent les images à leur contrôleur, John Anderton, le chef de la "Précrime" devenu justicier après la disparition tragique de son fils. Celui-ci n'a alors plus qu'à lancer son escouade aux trousses du "coupable"...
Mais un jour se produit l'impensable : l'ordinateur lui renvoie sa propre image. D'ici 36 heures, Anderton aura assassiné un parfait étranger.

Mon Avis :

L'affiche française ment un peu quand elle annonce que c'est le meilleur de Spielberg. C'est du très bon Spielberg mais j'ai préféré son autre film avec Tom Cruise, La Guerre des Mondes. Ce dernier qui sera, à mon avis, considéré comme un chef d'oeuvre dans une trentaines d'années. Revenons maintenant sur Minority Report. Première collaboration Cruise/Spielberg qui s'avère très bonne. Il faut savoir que Minority Report est l'adaptation d'une nouvelle de Philip K. Dick.

Nous sommes dans un futur  plutôt proche qui fait merveilleusement bien écho à notre société actuelle. Sur la question de la sécurité bien entendu mais également sur la perte de la foi.et même temps l'espoir d'un miracle. Non je ne suis pas fou. Je m'explique parce que c'est symbolisé tout d'abord par les deux personnages contradictoire que représentent John Anderton(Tom Cruise) et Ed Witwer (Colin Farrell).
John Anderton a perdu son fils et dans une sorte de descente aux enfers avec comme accélérateur la drogue. Cependant, il est au service de quelque chose qui peut paraître de l'ordre du divin avec les precogs. Trois enfants issus d'une expérience censé les sauver car provenant de mères drogués devant des sortes d'oracles. D'ailleurs, le lieu où ils sont installer s'appelle le Temple comme le fait remarquer Witwer.
Quant à Ed Witwer, il a un parcours dans la vie similaire à John Anderton ( il a perdu son père) mais à garder cette foi symbolisé par la croix qu'il porte et qu'il embrasse régulièrement. Par contre, il est là pour mettre en tort le système même si il cherche surtout l'erreur du côté humain de la "machine".
Tom Cruise et Colin Farrell. UFD
Ces contradictions je les trouve vraiment bien insérés dans l'histoire et finalement plutôt représentatif de la société. Après, c'est ma petite analyse sur le film et il y en a surement d'autre notamment sur la fin. Évidemment, il y a la question de l'ultra-sécurité qui plane sur la majorité du film et de cette question que pose Anderton à un moment. En connaissant votre futur, pourriez-vous le changer ? Doit-on se prendre pour des dieux ?

Sur un plan technique, ce futur présenté par Spielberg est "merveilleuse". Il y a énormément de détails à l'écran. Il y a eu des recherches sur la technologie du futur qui pourrait venir comme les fusils à air surpuissant.
Le film est plutôt bon visuellement. La photo est soigné même si je regrette un choix visuel pendant l'altercation Witwer/Anderton dans l'usine. C'était un peu inutile. C'est assez rare chez Spielberg pour le souligner.
Le castin est très bon. Tom Cruise est excellent. Colin Farrell n'est pas agaçant et assez classe dans son rôle de trouble-fête. Mention spéciale à Max Von Sydow. Excellent !
Tom Cruise et Samantha Morton. UFD
Un très très bon film de science-fiction. Intelligent dans son propos et dans sa mise en scène et EN PLUS c'est divertissant. Il doit faire partie des meilleurs films dans son genre de ces dernières années voir depuis la naissance du cinéma.
Tom Cruise. UFD


Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article