Les Petits mouchoirs

Publié le par Herodonte



Synopsis : A la suite d'un événement bouleversant, une bande de copains décide, malgré tout, de partir en vacances au bord de la mer comme chaque année. Leur amitié, leurs certitudes, leur culpabilité, leurs amours en seront ébranlées. Ils vont enfin devoir lever les "petits mouchoirs" qu'ils ont posés sur leurs secrets et leurs mensonges.

Mon avis :

Troisième film de Guillaume Canet après Mon Idole et Ne le dis à personne, Les Petits mouchoirs est considéré par son géniteur comme l'oeuvre de sa vie. Une oeuvre chorale sur une bande de potes bourgeois  partant en vacances au Cap-Ferret avec leurs problèmes et laissant derrière eux leur pote qui se trouve dans un état critique une journée avant le départ.
J'ai succombé à la pression de mon entourage et des 5 millions d'entrées pour enfin voir ce film que beaucoup de gens apprécient. Et c'est comme ça, en plein après-midi, que je me retrouve à regarder pendant 2h30 Les Petits mouchoirs.


   Premières minutes.Plan-séquence où on assiste à la tragédie qui servira de fil rouge à l'ensemble de l'histoire. Ce sera la seule audace formelle du film. La suite baigne dans la simplicité médiocre. Même la photographie se révèle être sans génie et réussit parfois à enlaidir le film. On n'est pas émerveiller par la beauté de l'horizon malgré les remarques incessantes des protagonistes. C'est tout de même un comble. Mais finalement, ce n'est pas la réalisation la plus gênante. Elle est fade mais cela reste du travail un minimum professionnel. Le pire dans ce film, c'est l'histoire.

   En effet, premier effet de surprise. Les types viennent à peine de sortir de l'hôpital où l'ami est entre la vie et la mort, qu'ils pensent au départ du lendemain. L'enchaînement est assez étrange mais semble normale pour Guillaume Canet. Deuxième effet, les personnages. Ils ne sont pas attachants mais surtout ce sont des clichés. Chacun à son problème ( la fille qui ne peut pas s'attacher, le débile amoureux...), le ramène avec lui et ça pétera un moment ou un autre. Et malheureusement, cela ne vient pas vite.
Le réalisateur étire, étire, étire, étire les scènes jusqu'à la limite du supportable. Des scènes de pleure, de tristesse qui n'en finissent pas où Guillaume Canet met une musique pour nous faire pleurer... Nous faire pleurer sur les problèmes de bourgeois en vacances au Cap-Ferret... La scène finale ( que j'ai abrégé rapidement) est magnifique de par sa guimauve qui dégouline de partout. Insupportable. 2h30 pour dire ça, c'est beaucoup trop. Il aurait fallu couper une heure pour avoir un rythme qui cache les défauts du scénario. Et surtout, je ne vois pas en quoi cela constitue la réalité de la "bande de copains" où personne ne se parle et où tout le monde se moque de l'autre.

   Évidemment, le film n'est pas entièrement désagréable. La scène où Marion Cotillard s'énerve dans l'eau contre ses camarades est excellente et surtout très très drôle mais ces petits moments sont rares.
Il faut également avouer que les acteurs présents sont bons. François Cluzet, Marion Cotillard, Benoît Magimel, Gilles Lellouche, Valérie Bonneton ( parfaite mais peu présente à l'écran...), Pascale Arbillot ( même constat...), Jean Dujardin, Anne Marivin et Joël Dupuch. Ils sont bons, en osmose mais cela ne sauve pas le film.

Difficile d'apprécier ce film qui ne vaut pas grand-chose artistiquement parlant, qui est trop long et surtout un peu bébête. L'identification ne se fait même pas à cause de personnages "clichés" et très idiots.

François Cluzet, Jean Dujardin, Marion Cotillard, Pascale Arbillot et Valérie Bonneton. EuropaCorp Distribution



Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Gclub 11/08/2011 21:20

GclubGclub Hello you have very good site. Thank you for good. Hopefully this information will have forever.

Viggofan92 31/05/2011 14:07

Une purge inregardable. Ni plus ni moins.

Hérodonte 30/05/2011 23:45

C'est la scène du cimetière que j'ai abrégé. C'était trop pour moi.