Super 8

Publié le par Hérodonte

19761986-r 760 x-f jpg-q x-20110617 103053




Mon avis
:

Dès l'arrivée de la bande-annonce, j'ai eu la sensation que Super 8 ne serait rien d'autre qu'un film surfant désespérément sur la nostalgie des années 80 de Spielberg sans en avoir la saveur et la magie. Malheureusement, ce sentiment trouve bel et bien ses fondements dans ce troisième long-métrage de J.J Abrams. Il y a pire, Super 8 peine même à réussir son côté " entertainement" à cause de ce passé "eighties".


   Pourtant, tout commence plutôt bien. Spielberg à la production. Et Abrams, même si ce n'est pas un réalisateur de génie, a prouvé qu'il pouvait faire des films solides avec Mission Impossible III et Star Trek. Même mieux, ses films ont un scénario plutôt bien écrit, sans tomber dans l'originalité folle. Un vrai travail de professionnel, en somme. Mais voilà, on remarque déjà les faiblesses au niveau de l'écriture. Je passe rapidement sur le traumatisme du début et son traitement grossier pour m'apesantir sur des problèmes qui, selon moi, sont plus graves.
Il semble évident que Super 8 s'évertue à reprendre le succès des Goonies de Richard Donner et créer un lien entre le spectateur et ce groupe d'adolescents. Comme dans les Goonies où cela fonctionnait parfaitement. Ici, ça ne prend pas. Tout simplement à cause d'un problème de construction de ce groupe. Sur six ados, seulement trois sont correctement exploités. Le reste n'est là que pour faire de la figuration. Et surtout, ils sont banals. Ils n'ont pas vraiment une personnalité à part. On constate une vague tentative d'avoir une sorte de "Data" de l'explosif mais ça reste faible...
Là où Abrams échoue également est dans son envie de faire une histoire d'enfants. On se dit qu'il a pris quelques conseils avec Papa Spielberg. Détrompez-vous ! J.J préfère alterner les points de vue. Un coup c'est le point de vue des enfants, une autre fois celui des militaires, encore une autre fois celui des parents... C'est fatiguant et cela nuit au rythme du film.


   Ensuite, le gros gros gros point noir de ce Blockbuster est la mise en scène. Elle est d'une médiocrité crasse. On se souvient de MI:III ou Star Trek et on se dit qu'il y avait bien plus d'énergie, une manière d'enjoliver des scènes d'actions. Et bien, vous n'y avez plus droit. J'ai rarement vu des scènes d'actions aussi insipides que celle de Super 8. Absolument rien ne fonctionne. Plan large, caméras à l'épaule, travelling, tanks, missiles, vaisseau, gros monstre... Rien à faire, on s' emm****. C'est un comble pour un projet qui prône surtout le divertissement.
Le plus frustrant reste toute la construction de l'extra-terrestre. Avant de préciser ma pensée, je tiens à dire que l'ombre de Jurassic Park plane et vous allez comprendre pourquoi dans quelques mots. A la manière d'un Spielberg cachant son T-Rex des observateurs dans la voiture, Abrams ne veut pas nous montrer sa bestiole dès le début. Il décide donc de la cacher aux spectateurs pendant une heure et de façon maladroite en plus. Le désir monte et s'estompe parce que c'est long. Finalement, il nous le montre pour le final d'une façon tout aussi maladroite. Résultat: le monstre n'est pas à la hauteur des attentes et possède aucun "charisme" ( laideur du design etc etc). Le T-Rex, quand il apparaît enfin, il met tout le monde d'accord. Tu n'as aucune envie de plaisanter. Il est à la hauteur de nos fantasmes.
Je vous épargne la référence très explicite avec une autre scène de Jurassic Park, le bus renversé fait écho à celui de la voiture dans la boue.
Et je n'ai même pas parler des "lens flares". Un tic visuel qui m'exaspère de plus en plus.


Pour finir, je suis très déçu de voir Kyle Chandler dedans ( énorme dans la série Friday Night Lights!) où il ne fait pas grand chose, il faut l'avouer. Je suis également déçu par les "acteurs-gamins". Ils manquent beaucoup trop de spontanéité. Fanning en tête qui m'a insupporté au plus haut point lors de ses minutes à l'écran.
Si vous êtes nostalgique des années 80, regardez E.T ou les Goonies ou Rencontres du Troisième Type. Ce sera toujours bien meilleur que Super 8. Un Super 8 sans saveurs et sans magie.

19724423.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110429_094619.jpg



2-e-utoiles.jpg


J.J Abrams par Hérodonte : Mission Impossible : III

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article