Unstoppable

Publié le par Herodonte



Synopsis : Un ingénieur et un chauffeur vivent une véritable course contre la montre. Les deux hommes tentent de stopper un train qui transporte des produits toxiques avant que celui-ci ne déraille et répande une flaque toxique qui décimera la ville complète.

Mon avis :

Cela fait quelques années que Tony Scott n'a pas fait un bon film. Son dernier film, L'attaque du Métro 123, ne déroge pas à la règle. C'était navrant. A la sortie de Unstoppable, je n'avais pas été le voir par peur d'être encore une fois déçu par un réalisateur que je respecte malgré ses nombreux défauts. Je rattrape cette erreur avec le Blu-Ray. Et le résultat se révèle surprenant.

   En effet, Unstoppable est un bon film d'action, haletant, rondement mené. Pourtant, tout commence bien mal.
Depuis quelques années, Tony Scott veut absolument donner de la profondeur à ses œuvres. Et c'est un défaut. Il veut absolument avoir l'air d'un homme appréhendant le problème de l'américain moyen ( voir la classe en dessous) avec grande précision. Cela nuit souvent à la narration par le ridicule que cela génère dans des films comme L'attaque du métro 123 à cause d'un manque de connaissances et par, finalement, un non-traitement de ce qu'il avance. En somme, ça ne sert à rien. Je préfère le Scott bourrin. Dans une amérique post-industrielle, Frank Barnes ( Denzel Washington) est un ingénieur qui a du mal à joindre les deux bouts et dont les filles sont obligées de travailler pour pouvoir se payer leurs études. Le chauffeur qui l'accompagne, Will Colson ( Chris Pine), est un jeune homme naviguant entre plusieurs jobs et qui est en disgrâce aux yeux de sa femme. Le réalisateur fait le pari de sauver l'Amérique ( empêcher le train d'exploser) à travers ces hommes. Cependant, ce constat sociologique passé, il faut reconnaître qu'il n'en fait absolument rien. Mais ce n'est pas un film social, l'important se trouve ailleurs.

   L'important se trouve dans l'action. De ce côté-là, c'est plutôt réussi. Cette course contre la montre de ce train lancé à vive allure ( et contenant des produits toxiques), prêt à détruire une ville entière et de ces hommes tentant de l'en empêcher reste impressionnant, prenant, hypnotisant même si cela n'est pas d'une folle originalité. Par exemple, on a toujours le droit au méchant pas beau qui prend les mauvaises décisions pour ne pas perdre d'argent ou encore le subalterne de ce même méchant qui lui est compréhensif et meilleur que le supérieur.
Pour la mise en scène, c'est du Tony Scott tout craché. Montage alternant de multiples angles de vues d'une même situation, travelling circulaire, zoom rapide cherchant l'action etc etc. Cela a le mérite d'être plutôt lisible et de donner un rythme soutenue à l'ensemble. Mais ce dispositif a ses limites. Le travelling circulaire pendant que les gens sont aux téléphones, ça va deux minutes. Au bout du énième plan avec ce travelling, on en a un peu marre. On a l'impression que le réalisateur ne fait pas confiance à la force de son récit et veut palier ce problème avec une caméra toujours en mouvement. Comme pour créer de l'action même quand il ne se passe pas grand-chose. Ce n'est pas trop gênant mais il aurait pu se calmer là dessus.

Au final, Unstoppable est une bonne surprise. Un Tony Scott sérieux et un bon film d'action avec ses moments d'héroïsme. En espérant que le réalisateur oublie ses envies d'analyser la société américaine... Allez Tony !! Tu es sur la bonne voie.

Twentieth Century Fox France

3 e¦ütoiles

Tony Scott par Herodonte : Déja Vu, L'attaque du métro 123


Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article